icon instagram facebook logo türkçe Rusça Rusça Rusça fr

spot1 fr spot2 fr

maladie-paro-etap

Qu’est-ce que le parodonte?

Le parodonte, parfois appelé périodonte (de l’anglais periodontium), est constitué des tissus qui soutiennent les dents, incluant :

  • la gencive
  • l’os alvéolaire : partie de l’os de la mâchoire dans lequel les dents sont implantées
  • le cément : couche protectrice qui recouvre la racine des dents dans l’os alvéolaire
  • le ligament parodontal : tissu qui entoure la racine des dents et qui est situé entre le cément et l’os alvéolaire
  • des éléments nerveux et des vaisseaux sanguins à proximité de la dent.

Un parodonte en santé permet de protéger et d’entourer adéquatement les dents. Lorsque le parodonte est affecté, il ne peut pas remplir son rôle protecteur. Les racines des dents peuvent alors être exposées, devenir instables et être plus vulnérables aux infections. Dans les cas les plus graves, un parodonte en mauvaise santé peut mener à la perte de dents.

Maladies gingivales

Facteurs de risque

Plusieurs facteurs doivent être considérés afin de déterminer la probabilité qu’une personne développe une maladie gingivale. Voici les plus importants :

  • Hygiène bucco-dentaire déficiente;
  • Maladies qui affaiblissent le système immunitaire (VIH/SIDA, leucémie);
  • Système immunitaire affaibli par un stress important;
  • Diabète, surtout s’il n’est pas contrôlé adéquatement;
  • Changements hormonaux provoqués par la grossesse et la ménopause
  • Prise de certains médicaments qui engendrent des effets secondaires agissant au niveau des gencives;
  • Tabagisme.

Qu’est-ce qui contribue à l’apparition des maladies de gencive?

De nombreuses bactéries sont présentes dans la bouche. Ces bactéries produisent des acides lorsqu’elles digèrent le sucre provenant des débris alimentaires. Ces acides, mêlés à des protéines salivaires et à des particules d’aliments, créent un biofilm (pellicule visqueuse) qui se dépose sur les dents et les structures avoisinantes. Si ce biofilm n’est pas enlevé rapidement par un brossage dentaire adéquat, il devient de la plaque dentaire qui, lorsqu’elle se minéralise, se transforme en tartre. Il est à noter que le tartre ne peut pas être enlevé par un brossage de dents ni par la soie dentaire; seul un détartrage professionnel peut le déloger.

La plaque dentaire et le tartre sont responsable de la carie dentaire et des problèmes gingivaux.

La gingivite

La gingivite est une maladie très répandue qui est causée par l’accumulation de plaque et de tartre sur les dents, ce qui provoque l’inflammation de la gencive.

Elle atteint aussi bien les adultes que les enfants et les adolescents.

Les symptômes de la gingivite sont très faciles à détecter :

  • les gencives se gonflent, deviennent rouges et ont un aspect lisse ou brillant;
  • les gencives saignent lors du brossage de dents, lors de l’utilisation de la soie dentaire ou encore spontanément sans raison apparente;
  • l’apparition de poches parodontales (espaces entre la gencive et les dents) est également possible dans certains cas;
  • on note une mauvaise haleine (halitose) persistante, même après le brossage des dents.

La gingivite est le premier stade (le moins grave) de la maladie parodontale. À ce moment, aucun signe de la maladie n’est visible sur une radiographie dentaire, ce qui indique que les structures qui supportent les dents ne sont pas atteintes. Le patient ne se plaint habituellement pas de douleur lors d’une gingivite mais il peut arriver qu’une douleur apparaisse lorsque l’inflammation des gencives se manifeste.

La bonne nouvelle au sujet de la gingivite est qu’elle est facilement traitable et prévenue lorsque des améliorations sont apportées à l’hygiène bucco-dentaire. On peut ainsi dire que la gingivite est réversible et ne dégénère pas si elle est traitée tôt.

Si vous voyez apparaître des signes de gingivite, il est très important de continuer à vous brosser les dents convenablement et à passer la soie dentaire même en présence de saignements des gencives.

134-1

Principaux types de gingivites

Gingivite simple ou chronique : C’est la gingivite la plus répandue. Elle est causée par la plaque dentaire et le tartre et peut être prévenue en adoptant de saines habitudes bucco-dentaires. Les principaux symptômes sont une gencive enflée, rouge, lisse et qui saigne facilement; la douleur est presque toujours inexistante.

Gingivite ulcéro-nécrotique : Elle est souvent présente chez les personnes dont le système immunitaire est déficient, soit par une maladie ou un stress important. La conséquence la plus grave de ce genre de gingivite, causée par des bactéries très agressives, est la destruction de la gencive, ce qui provoque l’apparition d’espace entre les dents et la gencive. Les symptômes sont similaires à ceux de la gingivite chronique mais sont additionnés d’une douleur aiguë et de saignements plus abondants.

Gingivite hypertrophique (hyperplasique): Elle est principalement causée par les effets secondaires de certains médicaments. Elle se distingue des deux autres types de gingivite par l’enflure plus importante des gencives; parfois, elles peuvent recouvrir les dents, ce qui pose un obstacle supplémentaire à leur nettoyage. Dans le cas de la gingivite hyperplasique, la texture et la teinte de la gencive sont normales, mais la gencive est très fibreuse.

La parodontite

La parodontite est une gingivite qui n’a pas été traitée ou qui a été détectée à un stade tardif. Elle atteint donc le parodonte (tissus qui soutiennent les dents). Elle représente le stade le plus avancé de la maladie des gencives et elle est grave car les dégâts qu’elle cause sont irréversibles. Le résultat le plus probant est la perte des dents entourées du parodonte atteint par la maladie.

Les dommages de la parodontite sont associés aux poches parodontales qui se forment autour des dents où le tartre s’est accumulé. Avec le temps, les bactéries présentes dans ces poches détruisent le parodonte, et plus particulièrement, le ligament parodontal et l’os alvéolaire. Ce faisant, les dents se déchausseront peu à peu, ce qui pourrait les faire paraître plus longues.

Les dents deviendront ensuite mobiles et tomberont éventuellement si aucune intervention par un professionnel de la santé dentaire n’est effectuée. La mobilité d’une ou plusieurs dents est ce qui amène habituellement un patient à consulter son dentiste plutôt que la douleur qui n’est généralement pas présente à ce stade de la maladie.

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition de la parodontite :

la quantité et le type de bactéries se trouvant dans les poches parodontales;

la présence de certaines maladies qui influencent l’efficacité du système immunitaire du patient et sa capacité à combattre l’infection bactérienne qui s’est installée;

  • la génétique;
  • le tabagisme;
  • le diabète.

Évolution de la gingivite en parodontite

Tel qu’il a été mentionné ci-dessus, la parodontite est une gingivite qui n’a pas été traitée correctement. La gingivite n’occasionne habituellement pas de douleur et elle peut évoluer très lentement, c’est-à-dire sur plusieurs années, avant d’atteindre le stade de la parodontite. Il est donc important de rester à l’affût des signes de la gingivite afin de la traiter à la source ou de stopper son évolution avant qu’elle ne dégénère en parodontite car il est souvent trop tard pour intercepter la parodontite avant que des dommages irréversibles se produisent. Heureusement, ce ne sont pas toutes les gingivites qui se transforment en maladie parodontale plus sévère, mais tout signe de gingivite devrait tout de même être pris au sérieux.

Mesures préventives

La gingivite et la parodontite peuvent se prévenir par des moyens simples :

IMPORTANT : contrairement à ce que la plupart des gens pensent, il faut passer la soie dentaire AVANT de se brosser les dents car lorsque la soie dentaire sort de l’espace interdentaire, elle risque de propulser des débris de nourriture et des bactéries sur les dents.

Brossage de dents : il doit s’effectuer au moins deux fois par jour, idéalement après les repas mais surtout avant de se coucher le soir afin d’enlever la pellicule créée par les bactéries avec les dépôts alimentaires accumulés durant la journée.

Soie dentaire : la soie dentaire, lorsqu’elle est passée correctement une fois par jour, idéalement au coucher, permet de déloger des débris alimentaires et des bactéries qui se trouvent entre les dents, endroits difficilement atteignables par la brosse à dents.

Arrêt du tabagisme : fumer augmente considérablement le risque de développer des maladies parodontales. Un fumeur a donc tout intérêt à arrêter de fumer s’il veut garder ses dents longtemps et ses gencives en santé.